Un éclair dans un ciel d'encre,Une plaie qui s'ouvriraComme on a jailli d'un ventre,Ebloui on s'en ira.Une vie comme un rêveElle s'achève on l'oublieOn s'éveille dans l'autre mondeEtonné d'avoir dormiUn matin s'ouvrent deux lèvresSous un ciel encore plus grandUn flambeau dans les ténèbresComme un phare dans l'ouraganUn matin les murs s'effondrentSur un vide encore plus loinPas d'écho pour nous répondreUn vent froid qui nous rejointUn matin on se rappelleLe premier feu d'où l'on vientEt l'élan originelQui nous a poussé si loinEt puis c'est le grand silenceLa dérive à l'infiniLe tourbillon recommenceEt s'éloigne au fond des nuitsAttiré hors de son antreExpulsé du fond de soiComme on est sorti d'un ventreEtourdi on s'en iraUn voyage sans frontièreQui commence dans le sangEntre l'ombre et la lumièreEntre l'être et le vivant

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir
Composição: Jacques Revaux / Michel Sardou / Pierre Delanoë. Essa informação está errada? Nos avise.

Posts relacionados

Ver mais no Blog