Armande a les yeux en amande,Armande a le front d'une reine,Armande a la lèvre gourmandeDes souveraines.Armande, à l'école des femmes,A tout appris sans rien savoir,Armande est une petite âmeAu grand pouvoir.Molière, Jean-Baptiste, la fait rireSous les traits d'Arnolphe le chenu,Il dit qu'être seul est bien pireQu'être cocu.Célimène est la médisance,La glace et la futilité,Ell' n'a pas l'ombre d'une chanceD'humanité.Célimène est de ces salopesQui rendent chien ou malheureuxEt qui feraient d'un misanthropeUn amoureuxMolière, Jean-Baptiste, la fait rireSous l'habit d'Alceste aux rubans verts,Il dit que la foule est bien pireQue le désert.Toinette est une fille honnêteQui le houspille sans remordsQuand il chancelle, marionnetteDevant la mort.Toinette est une fille sageQui montre les dents et les seinsMais n'offrirait pas son corsageAux médecins.Molière, Jean-Baptiste, la fait rireSous le masque d'Argan le nigaud,Il dit que l'oubli est bien pireQue le rideau.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog