exibições 106

Mi-Maître, mi-esclave

Sauvage Catherine


Tout a été dit toutDans les chansons mélancoliquesça t'intéresse pasça m'intéresse plusça a des relents de déjà vuMais quand on a plus d' espoirQuand on se sent vraiment tout petitOn a besoin de pleurer tout haut sa rageOh nonJe marche dans la neige et c'est lourdOh nonEncore le cœur qui meurtQuand on a personneOn se sent tellement minableOn voit des choses abominablesOn se demande s'il vaut mieux pas passer ailleursMais quand on est seulOn est son propre maître à bordMoins que l' esclave de son remordsLa fin du monde est pour demainPrisonnière du largeComme un bateau brisé dans les glacesJe voudrais vous y voirJ'peux plus m'envolerJe reste figée dans mon cauchemarça fait longtemps que j'attendsQue l'on m'aime un peu de temps en tempsJ'ai besoin d'air et j'ai besoin d'existerOh nonEncore un autre rêve lourdOh nonEncore le cœur qui meurtQuand on a personneOn rend les gens impardonnablesOn se rend mille fois coupableOn se demande s'il vaut mieux pas passer ailleursMais quand on est seulOn est mi-maître, mi-esclaveD'une liberté indiscutableLa fin du monde est pour demainEt on se perdDans un désert impitoyableUne solitude inoubliableOn se demande s'il vaut mieux pas passer ailleursMais quand on est seulOn est mi-maître, mi-esclaveDu genre de vie qu'on se prépareLa fin du monde est pour demain

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog