Critique du chapitre 3 (du livre de l'écclésiaste)

Hubert-Félix Thiéfaine


" ...un temps pour aimer et un temps pour haïr ;un temps de guerre et un temps de paix ..."& les roses de l'étésont souvent aussi noiresque les charmes exhalésdans nos trous de mémoireles vaccins de la viesur les bleus de nos cœursont la mélancoliedes sols bémols mineurspour un temps d'amourtant de haine en retourquelques froides statuesaux pieds des sycomoresrappellent un jamais plusavec le nom des mortsun oiseau de chagrindans le ciel assombrichante un nouveau matinsur des ruines en Bosniepour un temps d'amourtant de haine en retourje visionne les miroirsde ces vies déchiréesmaintenant que le soirne cesse de tomber& ma colère qui monte& ma haine accrochéeau dessus de ces tombesoù je n'ose pas cracherpour un temps d'amourtant de haine en retourd'autres salauds cosmiquess'enivrent à bételgeusedans les chants magnétiquesdes putains nébuleusesl'humain peut disparaître& son monde avec luiqu'est-ce que la planète terredans l'œil d'un rat mauditpour un temps d'amourtant de haine en retour

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog