Morbac ascendant canularAffilié au Human Fan Club,Je pousse mon feu sous mon cigareEt m'jette au fond du premier pub.La barmaid qui joue MarilynDans sa layette simili cuirMe fait le plein de gazolineEn me caressant d'un soupir.Buenas noches Jo,Buenas noches babe.Puis j'descends la rue principaleEn suivant les murs de l'asile,Ma carte d'handicapé spatialTendue vers les neuro-missilesEt pendant que les chiens savantsSe jouent leur Best of the Q.I.,Je me tire chez les émigrantsQu'on des news au tarif de nuit.Buenas noches Jo,Buenas noches man.Soudain, je t'aperçois, petite,Entre un flipper et un juke-boxFrottant ton cul contre la biteD'un hologramme de Rank XéroxEt au moment où la machineTe plaque sur son parking perdant,J'arrache ta fermeture de jeanEt m'engouffre dans ton néant.Buenas noches Jo,Buenas noches man.La tête mouillée entre tes cuissesEt l'œil plombé de nostalgeo,J'voudrais rentrer dans ta matriceComme au vieux temps de ma létargeoQuand je jouais avec la matièreDans la chambre des éprouvettesAu milieu des années-lumièreEt du rougeoiement des planètes.Buenas noches Jo,Buenas noches babe.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog