J'suis la môme kaléidoscope,Celle qui faisait son numéroTous les soirs devant le juke-boxPour les beaux dollars des gogos.J'avais tous les macs à mes piedsEt tous les clients qui lorgnaient.J'étais la reine du pavéEt l'oseille, ça dégringolaitMais l'ombre des plaisirs s'enfuitToujours plus loin vers l'inconnu.On m'a reléguée dans la nuitAu milieu des vieux tas d'invendus.J'suis la môme kaléidoscope.C'est moi qu'j'faisais l'trottoir d'en faceDu temps ou j'avais dans l'carosseUne chatte qu'était pas radadaEt je carburais du siphonA détraquer tous les gavosQui v'naient s'faire graisser leur oignonAvant d'replonger au boulot,Mais la brume est tombée trop viteEn oubliant les chats perdus.On m'a reléguée dans la nuitAu milieu des vieux tas d'invendus.J'suis la môme kaléidoscopeJ'avais des robes à 200 sacsEt c'était pas dans du viandoxQu'on pouvait m'voir planquer mon trac.J'en ai connu, des gigolos,Qu'en pinçaient maxi pour mes miches,Qui m'offraient la vie de châteauEt le foie gras dans mes sandwiches,Mais les pavots se sont flétrisDans les champs du dernier salut.On m'a reléguée dans la nuitAu milieu des vieux tas d'invendus.J'suis la môme kaléidoscope.J'avais des actions dans l'bitumeMais j'taillais même celle du clodoQu'avait jamais l'ombre d'une thune.J'étais la sainte-vierge des paumés,La p'tite infirmière des fantômes.J'racommodais les yeux crevés,J'rafistolais les chromosomes,Mais le passé n'a pas d'amisQuand il vient lécher les statues.On m'a reléguée dans la nuitAu milieu des vieux tas d'invendus.J'suis la môme kaléidoscopeMais j'ai plus d'couleurs à la peau.Les mecs m'ont sucée jusqu'à l'osSans même me lâcher du magot.J'habite rue des amours lynchéesEt je peux voir, de mon grabat,D'autres mômes se faire défoncerPour des clopes ou de la coca.Tu peux venir là où je suis.L'ennui, c'est que je ne suis plus.On m'a reléguée dans la nuitAu milieu des vieux tas d'invendus

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog