L'homme politique, Le rollmops et la cuve à mazout

Hubert-Félix Thiéfaine


Tu redescends chez ton opiumY retrouver tes sœurs perdues,Tes chimpanzés qui nous déloquentDans les pissotières du salut.Chez les vieilles qui trafiquent le spleen,T'as bouffé tes nerfs et tes nuitsEt maintenant tu cherches une combinePour domestiquer nos envies.Oh, papa ! T'as encore frisé l'overdose,Tellement le pouvoir, ça te shoote.T'es aussi coincé qu'un rollmopsTombé dans une cuve à mazout.Tes militants parcourent les foiresTournant leur orgue à rédemption,Mais, coincés dans cette vieille histoire,A quoi nous servent tant d'illusions ?Moïse, qui a perdu la foi,Joue le veau d'or au strip-pokerEt Jésus descend de sa croixEn faisant claquer sa portière.Oh, papa ! tes militants réclament leur dose.T'as qu'a leur montrer tes biroutes.T'es aussi coincé qu'un rollmopsTombé dans une cuve à mazout.Tu redescends la même rue,La même histoire, le même jeu.Les maîtres des voies sans issuesT'ont offert un combat foireux.A quoi bon contrôler le ventQuand il souffle sur les musées ?T'es comme une godasse d'émigrantAu milieu d'un bouquet fané.Oh, papa ! tu tournes en rond dans ta psychoseT'es qu'un dealer de black-out.T'es aussi coincé qu'un rollmopsTombé dans une cuve à mazout.Te voila chez les suburbains,Bouffon d'une reine sanguinaireAvec le masque de CaïnEt les doigts sur un revolverEt tu remets ta panoplieD'équarrisseur intérimaire.T'immoles pour nous IphigénieAux rayons des soupes populaires.Oh, papa ! Y a du sang chez les meinhofMais ton pouvoir laisse aucun doute :T'es aussi coincé qu'un rollmopsTombé dans une cuve à mazout.Oh, papa ! y a du sang chez les meinhofMais fais gaffe à la dernière goutteOn est des milliers dans nos boxesA te préparer la déroute,Oh, papa...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog