exibições 142

Petit Pierre et Muriel

Capart Louis


Les enfants ont brisé leur carapace étancheEt prennent les chemins qu'on avait interditDepuis longtemps ceux-là parlaient d'une revancheEt ce matin d'été fût le moment choisiMères dans vos foyers qui pleurez votre enfanceVos cages de coton n'ont su les retenirPar delà votre larme et bien vaine souffranceIls s'en vont ce matin droit dans leur avenirPetit Pierre et MichelleS'en vont par les cheminsCourent de terre en cielEn se donnant la mainLe petit déjeuner sera le lait de chèvreEt dans les champs de blé nous ferons notre painLa rosée sera bonne à la pointe des lèvresLa pluie nous lavera de la boue des cheminsNous ne reviendrons pas dans ce monde bizarreOù l'on donne le jour en fermant les voletsNous voguerons longtemps bercés par le hasardDes rêves que sinon nous n'aurions jamais faitsSylvie, Jeanne et MurielS'en vont par les cheminsCourent de terre en cielEn se donnant la mainPlus de peine et de larmes et de portes au paysNous n'aurons plus ni dieux, ni maîtres ni frontièresPar nos mains nous vivrons la véritable vieDe ceux qui ont trouvé un peu plus de lumièrePlus de grandes maisons qui déchiraient le cielEt le vaste horizon sera notre demeurePlus une seule guerre, un repos naturelOù les enfants nouveaux n'auront plus jamais peurPetit Pierre et MurielS'en vont par les cheminsCourent de terre en cielEn se donnant la main

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog