Avril succède à maiEt mars vient juste aprèsAh, quell' drôle de saisonQue nous vivons, que nous vivonsEt puis c'est févrierSuivi du mois d'janvierDécembre va venirOn ne sais plus quoi direL'année passée l'année passéeC'était beaucoup plus calmeMais c'te drôle d'année renverséeNe manqu' pas d'charmeDécembre est dépasséNovembre a commencéSi ça pouvait seulementDurer longtemps, durer longtempsSi ça pouvait durerJusqu'au mois de juilletJusqu'à ce foutu soirOù tu m'as laissé choirLe soir très doux d'un jour heureuxOù j'avais pris tes lèvresQuand je repense à tes yeux bleusJ'en ai la fièvreVoilà qu'octobre arriveEt passe à la dériveSeptembre accourt derrièreC'est un mystère, c'est un mystèreL'mois d'août à l'horizonFredonne ces chansonsVacances de l'an dernierQue je vous ai pleurées!Voilà juillet qui montre enfinSa tête blonde et sageSi l'on retourne jusqu'en juinJ'crois aux miragesAvril est revenuJe marche dans la rueJ'ai rajeuni d'un anC'est épatant, c'est épatantJe frappe à la fenêtreTu daignes apparaîtreMais quoi, chose bizarreTu as de grands yeux noirsJe me trompais, c'est une erreurC'est bien l'année nouvelleVoici ma vie... voici mon cœurVenez, ma belle...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog