Le papa du papa du papa de mon papaEtait un petit pioupiouLa maman du papa du papa de mon papa,Ell', ell' était nounouLui son nom, c'était Aimé Dépèch'Et elle s'appelait Amélie ViteEt attendez, attendez vous allez voir la suite...Le papa du papa du papa de mon papaS'affolait pour les molletsD'la maman du papa du papa de mon papa,Qui rêvait de convolerQuand Aimé lutinait les jolisMollets moulés de la molle AmélieEll' frétillait, tortillait comm' l'anguille alanguieEt de fil en aiguill' il est arrivé ce que vous pensezAimé a pris d'assaut les faveurs qu'Amélie voulaitlui refuserMais l'papa du papa du papa de mon papaA dit : "J'suis pas un pourceauJ'voudrais pas qu'à cause d'un faux pas un' fill'tombatDans l'opprob' du ruisseauJ'vas d'ce pas demander à son papaLa main de la belle Amélie ViteQui de ce fait va devenir Amélie DépêcheEt leur fils, le papa du papa de mon papaQu'on nomma : Yvan DépêcheEut pour fils mon grand'papa Guilo qui étaitun saintC'était Saint Guilo Dépêch'Qui en bégayant eut trois jumeaux :Mon papa, mon tonton Dédé DépêcheEt ma tata qui s'appell' Dépêch Al-AlineTante Aline épousa un Noyau et eut pour filleAmédée Noyau Dépêch'Amédéeépousantun"bossac"pourdevenirbossac de Noyau Dépêch'A un fils doté de trois prénomsEn souvenir de ses glorieux ancêtresYvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche(C'est mon cousin)Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog