On arrive à la cinquantaine, moitié sage, moitié fouLe cul assis entre deux chaises à tenter d'en joindre les boutsSur la route de la chimère on se retrouve souvent un jourPour faire le compte de ses guerres, des petites joies, desgrands amoursEt c'est toutOn arrive à la cinquantaine, moitié figue, moitié raisinLe cœur absous de toute haine, le cœur absous de tout chagrinOn a troqué sa destinée contre des hauts, contre des basRêves vendus à la criée pour faire le vendredi grasEt c'est toutOn arrive à la cinquantaine, moitié déçu, moitié contentUn quart de joie, un quart de peine, et l'autre moitié auxenfantsOn se souvient de sa jeunesse comme d'un joyeux chapardageAu seuil de la prime vieillesse on pose un instant ses bagagesEt c'est toutEt on repart vers la centaine, un demi-siècle dans les reinsAvec tout juste la moyenne à notre devoir de terrienComme elle est lointaine, la rive où l'on se couchera un jourIl reste tant et tant à vivre qu'on pourra faire un long détourSi tu veux, mon amour

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog