C'était la dernièreElle est tombée ce matinOn ne sait pas pour qui, pourquoiMais c'était la dernière fois...Cette perle claireComme une rosée du matinC'était de l'eau de vrai chagrinPas de la pluie de cinémaJe l'ai cueillie du bout des doigtsSur une rose de la nuitLe temps de l'emmener chez mo,Elle s'était évanouie.On a tant pleuré sur la terreQue nos cours se sont asséchésPour la souffrance et pour la guerreMon amour, on a tant pleuréPauvres éplorés solitaires,Malheureux mélos des boulevardsProfessionnels des cimetièresRanger vos yeux et vos mouchoirsElle est tombée, Messieurs, Mesdames,La dernière larme.C'était la dernièreTous les savants de partoutVoulaient l'acheter à prix d'orMais je les ai jetés dehorsJ'ai tenté de fairePleuvoir l'averse de mes yeuxUn gros sanglot vraiment sincèreIndividuel et contagieuxMais j'ai eu beau solliciterLe pire de mes souvenirsJ'ai eu beau noircir mes idéesMes cils n'ont rien senti venirOn a tant pleuré sur la terreQue nos cours se sont assèchésPour la souffrance et pour la guerreMon amour, on a tant pleuréPauvres émotions salutairesMerveilleux orages perdus,Elle est tarie, l'eau des paupièresMême les saules ne pleurent plusElle est tombée, Messieurs, Mesdames,La dernière larme.C'était ma premièreElle est venue ce matinJe ne sais pas pour qui, pourquoiC'était, pour la première foisUne larme de joie.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog