Plus ça va et plus on oublieCe que les chansonsDoivent aux frissonsA la fleur de peauLa superbe mélancolieA fait place au stressCe mal sans tendresseRongeur sans reposJour et nuit, on vit déguisésChacun sous le fardPlanque son cafardEt ni toi ni moiN'allons plus au boisCueillir des airellesSous les faux soleils tamisésPendant qu'on surfaitSur les flots surfaitsNos jours et nos jeuxPerdaient peu à peuLeur goût naturelPardonnez au vieux cabotinAu râleur uséDe vous amuserAvec du sérieuxMais souvent, j'ai le fond de teintQui fond et qui craqueJ'oublie le play backJ'ouvre grand les yeuxAu milieu de l'air frelatéDu snobisme-roiJ'ai envie parfoisD'un refrain bateauDe Vincent ScottoDu peu d'EstérelDans l'enfer des enfants gâtésEt des cœurs blasésQuand on l'a chasséIl ne revient plusQu'à pas de tortueCe vieux naturelPlus ça va et plus on enterreMozart et MolièreEt plus on se mentNaturellement

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog