Cheval d'hierAvec tes yeux verts,Cheval d'un soirAvec tes yeux noirs,Cheval, chevalPour ce que les hommes valent.Cheval, cheval,Chevaux, chevaux,Evite-le bien, ce lasso.Ta crinière, tes yeux de veau,Le grand dessin de ton manteau,La fumée sort de tes naseaux.Cheval, cheval,Chevaux, chevaux,Evite-le bien, ce lasso.Quelqu'un derrière un rideauT'a vu passer, pris dans ton dos.Cheval, cheval,Chevaux, chevaux.A côté d'un cheval, qui de nousPeut vivre un seul instant sans se rompre le cou ?A côté d'un cheval, qui de nousPeut vivre quand quelqu'un le tient par le cou ?Non, non, non,Non, non, non, non,Non,Non, non, non, non,Non, non,Non, non, non, non, non, non, non...A côté d'un cheval qui tombe à genoux,Tu verras qu'il se tient beaucoup mieux que nous.A côté d'un cheval qui comprend tout,Tu peux monter dessus, tu peux monter dessous.Non, non, non,Non, non, non, non,Non, non,Non, non, non, non,Non, non,Non, non, non, non, non, non, non...Non, non, non, non, non, non, non...A côté d'un cheval, qui de nousPeut vivre un seul instant sans se rompre le cou ?A côté d'un cheval, qui de nousPeut vivre quand quelqu'un le tient par le cou ?Non, non, non,Non, non, non, non,Non, non,Non, non, non, non,Non, non,Non, non, non, non, non, non, non...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog