Face aux grandes étendues,Il a marché longtemps.Il a peut-être connuTon masque éclatant,Soleils et firmamentsQui forcent le respect,Spectre revenantDe la vallée de la paix,De la vallée du doute.Il a marché tête nue,Continué la routeFace aux grandes étenduesOù le pire est à craindre.Le meilleur derrière soiDans le jour qui va poindreSur la vallée de la soie,Tipies en TotemsMasques éclatantsDans la vallée de la paixOù le doigt de l'ombre s'étend.Il a marché quand même,Il a marché longtempsQuand les crépuscules reviennent.Il sait ce qui l'attendDans la vallée de la paix.Cavaliers s'avancent,Nuages...Désespoir de tout ce que l'on sait,Laissez venir, laissez passerCeux dont l'amour s'est renverséVallée...N'importe quel taudisOù la plante a pu prendre,Le fruit a mûri,La racine s'étendre,Cratères en volcans,Il a payé son dû.Sable sous les paupières,Cimes descendues,Face aux grandes étenduesDe la misère humaine,Tous les muscles tendusEt le tympan qui saigne,Dans la douleur qu'il fait sienne,Il a quand même obtenuDes astres qui nous mènentQue la vallée soit nueDans la vallée de la paix.Cavaliers s'avancent.Laissez venir, laissez passerCeux dont l'amour s'est renversé.Vallée...N'importe quel taudisOù la plante a pu prendre,Le fruit a mûri,La racine s'étendreDans la vallée de la paix.Les chevaux s'embrassentOù l'herbe ne meure jamaisQuand les cavaliers passentDans la vallée de la paix.Les chevaux s'embrassentOù l'herbe ne meure jamaisQuand les cavaliers passentOù les chevaux...Où les chevaux...Où les chevaux s'embrassent,Où les chevaux s'embrassent,Où les chevaux...Où les chevaux...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog