Quand tu portesSur tes épaulesLe fardeauLe plus beau,Quand ta main trembleDe savoir qu'il te ressemble.Quand tu sais que c'est luiQui pleure au cœur de la nuitQuand tu te lèves,Brûlant de fièvreQue ta main trembleDe savoir qu'il te ressemble.Tu sais que dans ses veines,Le sang est le même,Le sang est le mêmeQuand il coule,C'est le long tapis de ta vieQu'on déroule.Quand tu sais que c'est luiQui pleure au cœur de la nuit,Quand il tousseDans son lit de mousse,Quand il t'appelle,Que, toujours, tu te rappelles,Souviens toi que c'était lui,Fragile au cœur de la nuitEt quand un jour,Du haut d'une tourTu le verras partir,Comme tout l'monde sans rien dire...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog