Un autre paumé descend les rues de ton ghettoEt tu pleures en essuyant ses yeux figés.Combien de mutants ayant rêvé ton numéroSe sont perdus croyant l'avoir trouvé ?Petite sœur-soleil au bout du quai désert,Petite gosse fugitive accrochée dans mes nerfs...Je t'ai rêvée ce soir au fond d'une ambulanceQui me raccompagnait vers mes "verts paradis".Dans le dernier écho de ton dernier silenceJ'ai gardé pour la route ma haine, ma rage et ma connerie.Un vieux soleil glacé retraverse la nuitEt c'est le long retour au point zéro.La dernière étincelle a grillé mes circuitsEt soudain j'ai si froid dans ma peau...Petite sœur-soleil au bout du quai désertPetite sœur fugitive accrochée dans mes nerfs...Maintenant je t'imagine dans un hôtel-garage,Essayant de marquer des points sur ta machine.Tes amants déglingués s'accrochent à tes mirages.Moi je suis en exil ton consul ivre mort,Bavant sur ta benzine.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog