En ce temps-là, Minouchette jolieBientôt cause nos gentilles foliesChaque dimanche nous la retenaitComme les printemps et les orangesElle nous revenaitMinouchette courte vêtueGentille et trouble fêteViens promener sa vertuFauchant à tue-têteDu j'en sais Marie (?)Et grand-papa gardez vos espritsSi le soleil d'un coup s'était mis à ronflerSi le corneilles pour mieux s'étaient immaculéesLa jolie sorcière nous revient perdueDe nos caresses de paupièresDes sous-entendusComme une queue de ratNous suivions notre chatteLequel d'entre-nous l'auraHeureux l'acrobate qui sera favoriEt grand-papa gardez vos espritsJ'ai vu des gars devenir hystériquesUn peu gaga s'embarquer pour l'AfriqueLe cœur à vendre, l'esprit dérangéDe regarder sans jamais prendrePauvres naufragésEt toujours ce nomQui nous fait penser crocheAdieu, veaux, vaches et sermonsDans notre caboche les mêmes rêveriesGrand-papa gardez vos espritsChaque dimanche à goûter le spectacleD'une paire de hanche portée aux pinaclesMais un jour tragique, un jour la rumeur voulutQue Minouchette toute pureNon, ne le soit pasOn organisa la battue des consciencesPour connaître le JudasQui nous a ravi en plus de MinouchetteNos dimanches, jouant la cachetteTriste chanceux, c'était le pauvre grand-papaQui trop fiévreux depuis le lit ni quittait pasMaladie peu sage dirent les jalouxMais grand-papa soutient que l'âgeA ses caprices itouMinouchette toujours traîne sa contagionAux quatre vents des beaux joursEt sans illusion chantent ceux qui s'ennuientGrand-papa a rendu l'esprit

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog