Vous avez nom que je voudrais pour ma maîtresseVous avez nom que les amours devraient connaîtreMais ils vivront ce que vivent les rosesL'espace d'un, vous savez quoiNe s'appelleront jamais immortellesNe seront jamais qu'un feu de joieMais vous ne saurez jamais le soir d'une vieillesseOù vieil amour sur vieil amour, las, on se berceLe cœur usé mais plus tendre qu'avantFragile à l'œil, sensible au ventSachant la vie sur son dernier printempsPauvres immortellesEt le plus se tresse ma chanson, le plus je penseQue ce qui meurt a plus de poids et d'importanceJ'amoure la vie, ma mie, à ma façonJ'aime l'amour et le printempsComme je voudrais, ce soir, que ma chansonS'achève et meure tout doucementMais vous avez nom que je voudrais pour ma maîtresse...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog